• Chapitre 52: La famille s'aggrandit

    Chers lecteurs, 

    Je n'ai pas eu à attendre longtemps pour confirmer ma crainte. En effet, un beau jours, alors que je travaillais sur l'ordinateur:

    - Coucou Joli coeur !

    - ARRETES DE M'APPELER COMME CA!

    - Oh te fâches pas ... bon, ton nigot de frère est heureux.

    - J'me demande bien pourquoi ... avec toi, une vrai vipère!

    - Mais j'vais te le dire pourquoi ... Hum !

    Elle toussota exagérément puis après avoir pris une inspiration m'annonça la terrible nouvelle:

    - Je suis enceinte!! 

    Je ne pu même pas faire semblant d'approuver cette grossesse.... Je savais désormais qu'il me serai difficile de la mettre dehors dans son état si Jo' ne le voulait pas ... et ce qu'elle me fit remarquer d'ailleurs:

    - ... Hum ... je suis donc désolée de devoir contrarier ton plan.... Terry ... mais, tu n'oserai pas mettre une femme enceinte à la rue quand même? 

    Sans répondre, je me levais et me dirigea dans la salle de bain afin de m'apprêter et de m'isoler. J'avais aucune envie de la voir!

    Et d'ailleurs, en beau pigeon qu'il est, il demanda Juliette en mariage très peu de temps après l'annonce de la nouvelle. Il s'enfonçait de jour en jour, et bien profondément en plus. Pour bien se ridiculiser, il lui avait fait une demande de rêve ...

    Après s'être mis a genou, et tendu la bague, il commença un beau monologue:

    - " Mon Amour,

    Depuis le jour de notre rencontre, j'ai l'impression de vivre un rêve éveillé. Tout semble nouveau, différent, la vie a une nouvelle saveur pour moi, j'irai même plus loin, ma vie a enfin un sens.

    Dans tes yeux, j'ai découvert l'Amour, moi le solitaire, j'ai appris à aimer. Aucun mot de me vient à l'esprit pour te remercier de m'avoir montré le monde avec des yeux différents.

    Je n'ai plus qu'un rêve, c'est de passer le reste de ma vie â tes côtés, ne plus être loin de toi une seule journée et fonder cette famille dont nous rêvons.

     Parce que nous n'avions pas encore osé en parler, par pudeur, ou par prudence, maintenant je te le demande : épouse-moi et passons le reste de notre vie ensemble.

     Je t'aime pour la vie. "

    Juliette jouait la carte de l'émotion, et fit mine d'être touché. Puis en prenant la bague de fiançailles, elle dit d'un ton .... dédaigneux:

    - Oh, mais ... c'est du toc? 

    - Non, c'est la bague que portait mon arrière grand-mère ....

    - Oh, je vois, une vieillerie. Mais pourquoi ne pas m'avoir donner celle de ta mère ... tu sais dans le coffre? 

    - Oh... ça non. C'est Terry qui devra la donner à l'élu de coeur... car c'est l'héritier.

    - J'ai pas pris le bon ...

    - Hein? 

    - Mais nan, j'rigole chouchounet d'amour.

    Et Jo' l'a crut et c'est une nouvelle fois fait passer pour un c... au yeux de Juliette!

     

    Le soir même de la demande en mariage de Jo', papa et maman sont venus nous voir. Cela m'a fait plaisir de les savoir toujours près de nous, même si nous les avons plus 24h/24 avec nous.

    Pourtant maman ne semblait pas heureuse et était plutôt en colère qu'autre chose. Elle était contre le couple de Jo' et Juliette et triste de la savoir enceinte. Elle m'a dit de veiller sur le gamin à sa naissance et de ne pas laisser Juliette me marcher sur les pieds. Puis est venu le moment où elle a parler de moi.

    Elle m'a avouer que dès qu'elle est montée au Paradis, mon grand-père Rico est allée la retrouver pour lui annoncer mon homosexualité. Elle m'a dit que je l'avais déçut et que cela lui a fait très mal et qu'elle était très en colère après moi. C'est à ce moment là que je lui ai dit que je n'aurai jamais du être l'héritier, que je n'avais pas le courage, ni même la volonté de jouer quelqu'un que je ne suis pas.

    Ma mère m'a alors dit:

    - Terry, arrêtes! Tout s'arrangera!

    - Non, c'est impossible.

    - C'est ta grand-père Hélène qui m'a soufflé l'idée. Le véritable problème, c'est que tu ne peux pas avoir de gamins biologiques puisque tu ne veux pas vivre avec une femme, c'est ça? 

    - Euh ...

    - Oui, c'est ça. Donc ta grand-mère m'a dit qu'il serait possible que tu fasse un gamins grâce à une mère porteuse ...de cette façon le gamin aurait tes gênes, et toi tu pourrais vivre avec un homme ... et être heureux.

    - Oui, mais papa et papy? Ils sont d'accord?

    - Concernant ton père, oublie! Mais ton grand-père a acquiescé en ajoutant: " Qu'il trempe son poireau où il veut, du moment qu'il fasse un marmot! "

    Cela m'a remonté le moral: finalement, il y a peut être une solution au problème ...

    Après avoir discuté un certain temps, maman à du partir. Elle m'a alors enlacé et a ajouté:

    - Sois heureux Terry. C'est tout ce qui compte. Tes grands-parents, papa et moi sommes d'accord là-dessus. Et veille sur ton frère. Je t'aime.

    Je n'eus pas le temps de répondre qu'elle s'évapora ... pour laisser place à un petit nuage. 

    Ce moment passé avec ma mère me redonna des forces et l'envie d'affronter l'avenir ....

    ******************************************************************5 mois plus tard************************************************

     

    Ce que j'aime dans la grossesse de Juliette, c'est de la voir souffrir! J'aime quand elle a des nausées en pleine nuit, où lorsqu'elle mange. J'aime la voir malade et être douloureuse du dos. J'aime quand elle ne peu plus se lever et quand elle a envie d'aller au toilette toutes les 5 minutes. Tout ses moments là me procure une joie immense.

    Contrairement à mon petit frère qui ne supporte pas de la voir souffrir. Et qui est à ses petits soins. Dire qu'elle est pas encore au troisième trimestre et qu'elle lui en fait déjà baver ... Pauvre Jo' ... Mais que dire, il accepte aucun reproche concernant "sa" Juliette, alors ... je laisse faire et croise les doigts pour qu'il ouvre les yeux.

    Et lorsqu'il touche le ventre de sa "dulcinée" il lui arrive alors de dire:

    - Ooh mon ange, que j'ai hâte qu'il naisse ...

    - Ooh moi aussi, si tu savais ....

    - Et j'espère qu'il te ressemblera ....

    - Oh moi aussi alors!

    Jo' fait celui que ça ne fait rien, mais la façon dont elle lui réponds le blesse. C'est certain.

    Qu'est ce que je peux pas la voir celle là ... mon souhait est qu'il rompe ses fiançailles avec elle et qu'il l'a quitte. Il pourrait alors trouver mieux... Mais je dois bien avouer, même si cela me fend le coeur de dire ça que si nous avons la maison, c'est en partie grâce à elle.

    Un matin, alors que je préparais le petit déjeuner, j'eut un appel de mon patron qui m'a dit que la représentation dans laquelle je devais faire partie a été annulé faute de comédiens. J'avais donc une journée de congé supplémentaire. Mais voila, j'ai quitté des yeux la poêle une minute et ce fut la minute de trop. Une énorme flamme à laisser place à un feu immense. Paniqué, j'ai appelai mon frère qui dormait encore. Juliette, elle qui était déjà prête, est arrivée et m'a aidé à éteindre ce feu à l'aide d'un extincteur. Jo', lui est resté à l'écart, apeuré.

    Juliette a par la suite pas arrêter de le rabaisser. Jo', niais ne disait rien. Moi je bouillonnais au fond de moi et je me suis décidé à sortir avec Sylvain au parc.

    Pour cette occasion, je me suis fait tout beau. J'avais dans l'idée de lui proposer de vivre avec moi. Ce que m'avait dit maman me donner le courage de sauter le pas. Thierry ne voulant plus me voir et étant apparemment en couple avec un autre homme, je ne voulais pas prendre le risque de le voir partir de ma vie lui aussi. Je voulais vraiment construire quelque chose avec cet homme ... que je n'aimais pas autant que Thierry mais pour qui j'avais une attirance. On dit que l'on aime vraiment qu'une seul fois, et que les autres personnes on les aime différemment..... je confirme donc.

    D'ailleurs quand je l'ai vu habillé comme un grand père à notre rendez vous, je me suis réellement posé la question: voudrais-je vivre toute ma vie avec lui? Lui semblait heureux d'être ici avec moi, il me montrait son plus beau sourire. Je savais très bien dans sa façon de me regardait qu'il était attiré par moi et qu'il n'attendait qu'une seul chose: que je lui dévoile mon attirance et que nous fassions ce que tout couple fasse. Mais le soucis venait de moi .....

    Alors que je me posais mes multitudes de questions, je vis au loin arrivé Shanice. Qu'elle est jolie.... qu'elle est belle. De loin, je pu voir qu'elle avais bien grossis. Elle m'avais annoncer être enceinte de bébé 3. Drake avait céder, il acceptait d'avoir 3 enfants. Mais pas plus avait-il précisé. Shanice quand à elle n'avait rien dit. Elle se dirigea vers nous ....

    Lorsqu'elle s'est approchée de nous, je ne pu m'empêcher de lui faire un compliment sur son état. J'ai même rajouter une phrase que je n'aurai pas dû, puis qu’aussitôt, j'ai vu la tête de Sylvain se décomposer. Alors, tout minot, je lui ai tenu la main devant Shanice pour lui faire comprendre qu'elle n'était qu'une amie, rien de plus, rien de moins. Shanice souriait et j'ai pu voir dans son regard que cela l'amusait beaucoup. Nous nous sommes parlés durant 20 bonnes minutes puis Shanice ressentant un mal de dos nous a saluait et est partie rejoindre sa petite famille.

    Juste avant de partir, Mon amie a insisté pour que nous nous prenions en photo. Belle photo n'est ce pas?

    Le temps de reprendre notre rendez là où il en était avant l'arrivé de Shanice. Je pris une grande et longue respiration puis l'ai regardé. Et j'ai sauté le pas:

    - Dis Sylvain, je t'aime et j'aimerai que tu deviennes mon petit ami.

    - Hein? Quoi? Moi?

    - Parce que tu vois un autre Sylvain dans le parc? 

    - Euh non  .... 

    Et il se mis a rougir sans dire un mot ...

    - Alors qu'en penses-tu? 

    - Oui, biensur mais .... tu es sur que c'est pas trop tôt? 

    - Tôt? Tu rigoles? Sa fait plus d'un an qu'on se connait Sylvain.

    Puis, un peu plus tard, nous nous sommes isolés sur un banc. Et prenant une fois encore mon courage à deux mains, je lui ai demandé plus encore:

    - Et tu sais, je pense qu'il serait bien que tu viennes vivre chez moi ...

    - Hein? Tu crois?

    - Oui je crois. Nous sommes grands et je pense qu'on devrait vivre ensemble.

    - Chez moi ou chez toi? 

    - Chez moi ... je t'expliquerai.

    -Waouh! Je suis trop content Terry! 

    J'étais content de voir Sylvain aussi heureux. Moi cette nouvelle ne me fit rien ... j'avançais dans la vie, c'est tout.

    Arrivé à la maison, je fis visiter la maison à Sylvain. Il l'a trouvait jolie et spacieuse... elle était pour lui à son goût. Mais la pièce qui lui plaisait le plus, c'était la salle de sport. Se sentant mal dans sa peau à cause de son corps de "minet" comme dirait mon grand-père Rico, il voyait en cette salle de sport un moyen de résoudre ce problème. N'ayant pas la technique, je lui proposais mon aide et mon soutien pour le faire évoluer physiquement. Sylvain semblait être conquis par l'idée. 

    Et est venu l'heure de présentait le nouveau venu à mon frère et Juliette:

    Le regard de Juliette ne me présagea rien de bon ... Pathétique cette fille: elle fait tout pour ressemblait à Shanice .... 

     

    Chapitre 51: Mais jusqu'où ira mon calvaire? 

    Chapitre 53: Bienvenu Ethan 

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Pythonroux
    Mardi 13 Octobre 2015 à 19:23

    Encore un très bon chapitre, Terry semble enfin prendre goût à la vie et commence également à apprécier raconter sa vie dans le journal de la famille.

    J'espère qu'ils seront heureux ensemble avec Sylvain et qu'ils arriveront à se débarrasser de la teigne Juliette ;)

      • Samedi 17 Octobre 2015 à 10:41

        Merci pour ton commentaire :)

        Oui,finalement, il semble plutôt apprécié d'avoir un défouloire :)

         

    2
    Mardi 13 Octobre 2015 à 21:31
    nina04

    moui mais non.. c'est pas cool s'il est pas plus inlove que ça! ok, faut avancer dans la vie... mais bon !

    Plus qu'a trouver une mere porteuse et a virer Juliette :D !!

      • Samedi 17 Octobre 2015 à 10:42

        ... Et oui ... un coeur brisé est finalement brisé pour toute la vie, non? ^^ A voir dans la vie futur de Terry.

        Merci de ton commentaire :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :