• Chapitre 70: Mady maman !

    Cher lecteur,

    Lors de mon dernier chapitre, je vous laissé avec cet annonce: Ma grossesse. A l'époque, j'étais très mal à l'aise face à cette idée. Pourquoi? Tout simplement parce qu'avec mon Lino, nous n'avions jamais parlé bébé ... et que tout allé trop vite.

    Je vivais assez mal ce début de grossesse, que je cachais. Je la caché à mes frangins, à Thiago et même à mon Lino. J'étais devenue distante prétextant un mal de tête, une période de fatigue afin de limité le risque qu'il découvre mon ventre qui s'arrondissait peu à peu. Jusqu'au jour, un visiteur inattendu est venu me voir ...

    Chapitre 70:

    C'était Enrique, mon grand père. C'était la première fois que je le voyais, à part avec les photos de famille. Il m'est apparu, là devant moi, alors que je rentrais du travail. Il était tel que je l'avais vu sur les dernières pages de l'album ... il était beau et ressemblé terriblement à papa. C'est surement ce qui m'a poussé à lui faire confiance. Il était calme, alors que moi, je me sentais crispé comme jamais. Ce jour là, mes collègues n'ont pas arrêté de me dire que je devrais faire un test de grossesse, suite à des nausées, et surtout à ma prise de poids que je pouvais de moins en moins dissimuler.

    Enrique m'a d'abord regardé de la tête au pied puis m'a dit:

    - Ma descendance est tellement belle que je ne me fais aucun soucis qu'en a l'avenir de ce petit homme.

    Quoi? J'avais déjà du mal à comprendre le fait que je le vois, lui ... l'homme du passé, mais en plus ... il dit que le petit en moi est un garçon? Je n'avais pas de mot... alors il a poursuit:

    - Madleen, il faut que tu saches que bien que nous ne sommes pas là, nous veillons sur notre famille: Rico, moi et Terry ! Tu doit savoir que tout ce qui t'arriveras, tu pourras le supporter. Ce petit est un don du ciel et il est dommage que tu vives mal cette grossesse! Une grossesse est un bonheur immense qu'il faut prendre plaisir à partager ...

    - Mais t'es drôle toi! Et si Lino ne veut pas du bébé? Et si a cause de cette grossesse, je perds tout le bonheur que j'ai? 

    - Et si Lino approuvait cette grossesse? Et si le bébé s'ajoutait à votre bonheur? 

    ... J'avoue que le grand père m'avait cloué le bec ... Et sans que je puisse ajouter un mot, il était déjà parti ...

    Chapitre 70:

    Cette apparition m'avait tout de même fait réfléchir. Il fallait que je sache si oui ou non Lino était prêt a vivre cette aventure d'être parents avec moi .... J'avais terriblement peur, mais il fallait que j'ai les idées au clair: Allais-je élever cet enfant seul, ou avec l'amour de ma vie? C'est pour cela qu'un soir, je suis allée chez lui. Thiago sortait avec des potes et son père n'était pas là non plus. Nous étions donc que nous deux. Après des retrouvailles câlines, j'ai abordé le sujet...

    - Lino, tu sais depuis quelques mois, je suis de plus en plus fatiguée, sur les nerf et je prends du poids ...

    - Je t'aime comme tu es mon cœur. Et j'accepte ton sale caractère ... 

    - Non Lino, laisse moi finir !

    - D'accord ...

    - Donc je disais que je prenais du poids ... et si tout ça m'arrive, c'est que je ne suis plus toute seule en moi ....

    - Quoi? J'comprends pas .... tu veux dire que tu es .... es.....

    A ce moment, je savais que cela allait être un pur bonheur! Je voyais dans ses yeux des larmes, des larmes de joie!  Le voir ainsi me rendait si heureuse ...

    - ENCEINTE! Mon dieu comme je t'aime ma Mady ! 

    Nous nous sommes embrassé passionnément puis regardant mon ventre, et posant sa main dessus, mon Lino a ajouté:

    - Vous êtes toute ma vie !

    Chapitre 70:

    Depuis cette annonce de grossesse à Lino, nos vies ont basculés..... dans le bonheur. Tout les jours, ma vie ressemblait à un éclatant soleil. Lino était au petit soin avec moi, en continu. Oui parce que la venue de ce petit être allait tout changé dans notre vie. Premièrement, il était hors de question que nous vivons séparément. C'est pourquoi Lino est venu dans le domaine familial.

    - Quand je pense que .... que tu n'as pas choisi Thiago ... tu as préféré cette mauviette ...

    RICO! Tais toi!

    Après avoir emménager avec moi, Lino a très vite fait sa demande en mariage. Oh... on ne peux pas dire que sa demande corresponde à mon rêve de petite fille, mais c'était tellement mignon et sincère que j'ai fondu en larme.

    - Pourvu que ce soit sincère ...

    RICO! Me**e ! Je sais que tu ne l'aimes pas, mais si tu compte le haïr comme tu as haït Ilija, je tiens à te rappeler que contrairement à lui, il ne m'a pas laissé seule avec mon enfant, et que cet enfant risque de lire ce chapitre quand il sera plus grand ! Alors, laisse lui une chance, ou dégage mais je ne te supporterais pas le critiquer comme ça! 

    - Bien ... mais j'ai quand même le droit de penser qu'il n'a rien dans le pantalon! 

    ..... 

    Chapitre 70:

    Malgré que Lino soit à mes petits soins, nous sommes un couple moderne, et donc le partage des tâches n'est pas une légende ...

    - Vois tu ma Mady, de ce coté là, tu ne tiens pas de mon Hélène ... Elle était une parfaite femme d’intérieur ...

    Et surtout une parfaite femme soumise pour toi le macho! L'époque a changé l'ancêtre alors mets toi à la page.

    - Que c'est triste l'évolution .... Et dire que mon arrière arrière petit fils risque de passait le balai en trouvant ça normal .... 

    Et oui, et peut être même qu'un jour sa femme le regardera faire, Ahahahah!

    Chapitre 70:

    Mon Lino et moi nagions dans le bonheur! Quel joie pour moi de voir mon amoureux avec ce sourire au lèvres du matin au soir. Il était épanoui, et j'en était ravi. Thiago était assez présent. Je voyais dans ses yeux qu'il me désirait, cela était assez gênant. Pourtant, il restait à sa place de beau-frère et cela me rassurait un peu. C'est pour cela que je lui permettais de me toucher, de toucher ce ventre qui devenait de plus en plus lourd. Le bébé était déjà vif: c'était un futur joueur de foot, c'est sure!

    Chapitre 70:

    J'étais de plus en plus épuisait. Les mois défilaient à une vitesse grand V, et pourtant j'avais l'impression d'être enceinte depuis 2 ans.

    - Comme un éléphant!

    Merci de ton commentaire Rico, j'm'en serai passé!

    Bref, j'ai fini par prendre un congé de maternité. Je n'arrivais plus à me lever le matin, et les journées devenaient interminables. Mon congé n'a pas plus à la direction qui m'a bien fait comprendre que je serais pénalisée pour une éventuelle promotion ... Tant pis, seul mon bébé m'importer! Le reste n'était que superflu.

    Chapitre 70:

    A l'approche de mon terme, mon Lino eu la brillante ( ironique biensur ) idée d'inviter des amis au parc afin de passer une journée sympathique avant la naissance de bébé. J'étais au terme ... puisque la naissance était prévu pour le lendemain. Autant vous dire que j'étais épuisée, que j'avais mal partout et que surtout bébé était décidé à faire la numba dans mon ventre.

    - Tu étais très belle ma chérie !

    Merci Rico, mais arrête! Je savais que je ne ressemblais a rien!

    Je n'allais pas à cette sortie avec le sourire! Pour couronner le tout, j'étais de mauvaise humeur!

    Chapitre 70:

    Le point positif de cette journée était surement d'avoir revu mon frère Gabriel. Il me manquait, car depuis la naissance de sa fille, il avait tendance a m'oublier. Je le lui ai gentiment rappeler et m'a promis de me rendre visite rapidement avec sa femme et sa fille. Sa m'a fait plaisir. Tellement plaisir que .... j'en ai perdu les EAUX! Très gênée, je le lui ai dit:

    - Gaby, aide moi .... j'crois que le bébé arrive!

    Et Gaby, perdan son sang froid, s'est écrier dans le parc:

    - LINO, VITE! MADY A PERDU LES EAUX! ELLE ACCOUCHE!.

    Ni une, ni deux un grand mouvement de panique s'est installé !

    Chapitre 70:

    Je suis donc allée illico presto a l'hôpital avec mon cher et tendre. J'avais renvoyé tout la clic chez eux! Non mais c'était pas un spectacle tout public tout de même. Arrivé sur mon lieux de travail, tout mes collègues sont venu vers moi, et m'ont dit:

    - Oh Mady, c'est l'jour J ? Viens, j'vais t'aider à te deshabiller ...

    ou alors :

    - J'm'habille et je vais dans la salle d'accouchement avec toi, j'vais te soutenir ... !

    Non mais OH! Ils ont cru quoi! Moi j'veux seulement un gynéco, une sage femme et le père de mon enfant! Oust, dehors les autres!

    Je n'ai pas paru aimable, mais tant pis! J'allais être maman, et c'était un moment magique que je voulais intime!

    Chapitre 70:

    Après 5 heures de travail, et de douleur, je mis au monde mon fils : Timéo. Beau bébé de 3,2 kg pour 50 cm!

    - Bienvenu a l'héritier de la cinquième génération !

    Peut être Rico ... Ce n'est pas mon dernier enfant, et peut être qu'il aura un petit frère, ce petit homme !

     

    Chapitre 69: Tout s'arrange!

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Pythonroux
    Dimanche 3 Juillet 2016 à 19:08

    une demande en mariage et un petit bout de choux qui arrive, c'était une bonne petite histoire tout cela

    toujours aussi enquiquineur notre cher Rico ^^

    2
    Dimanche 3 Juillet 2016 à 19:58

    Merci :) Oui, cette génération va avoir une vie assez paisible ^^

    3
    Visiteur
    Dimanche 29 Janvier 2017 à 04:48
    Un nouveau chapitre pour bientôt?
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :